1 aéroport, 3 concessionnaires, 0 opposition régionale.

Sur le site du futur aéroport

Sur le site du futur aéroport

Avec nos mauvais résultats électoraux, il faut du répondant et de la résistance car les prédictions de fin de vie du Mouvement Démocrate sont légions et c’est logiquement la période de « chambrage » entre concurrents. En réponse, je taquinais des copains « écolos » sur leur naïveté et sur leur circonvolution programmatique au sujet de l’aéroport. L’un me répondait que « de toute façon le projet ne se fera pas » (alors, pourquoi l’avoir combattu ?…), un autre repoussait l’opposition aux prochaines cantonales, allez comprendre ?

Oui, bien naïf de croire bloquer le projet d’aéroport en s’alliant avec le PS. L’édition de Ouest France d’hier nous annonçait la présentation des 3 candidats à la concession de la future plate forme aéroportuaire de Notre Dames des Landes ; projet que les présidents socialistes des 3 collectivités concernées (Jean Marc Ayrault pour l’agglomération Nantaise, Jacques Auxiette pour la région et Patrick Maréchal pour le département) soutiennent totalement. Une preuve supplémentaire, le récit sur son blog (Pascal Bolo) des négociation d’entre deux tours entre le PS et EE, édifiant.

Et pour laisser croire à ces électeurs que l’accord signé avec le PS ne signifiait pas la renonciation à cette opposition, Europe Ecologie nous à livré entre les deux tours ce « salto arrière rhétorique » passant d’une opposition ferme à ceci : [L’union n’efface pas les différences d’appréciation sur le projet de nouvel aéroport à Notre Dames des Landes : associés dans la nouvelle majorité régionale, ses partisans comme ses adversaires continueront à défendre, hors et dans l’assemblée, leurs points de vues respectifs.][Nous partageons le souhait que les collectivités locales ne soient pas sollicitées sur le financement de la plate forme. Si elles l’étaient, Europe Ecologie, maintiendrait son opposition résolue à toute forme de financement ]. Europe Ecoloie n’est plus opposée au transfert de l’aéroport mais à son financement par la région, si c’est cela faire de la politique autrement, c’est facile, c’est comme avant, des promesses non tenues, et l’on s’étonnera de l’abstention et du vote contestataire. Europe Ecologie a préféré l’alliance à l’indépendance, a préféré des postes à sa liberté d’action, ce n’est maintenant qu’un courant important de la gauche sous l’hégémonie du PS, une occasion ratée d’apporter de pluralisme en politique.

Il n’y a donc pas de groupe politique à la région opposé à ce projet.

Philippe FINTONI

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans L'actualité, brèves réactions..., Modem, Pratiques politiques, Régionales 2010, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à 1 aéroport, 3 concessionnaires, 0 opposition régionale.

  1. Bravo Philippe. Tout à fait d’accord avec ton analyse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *