Une élection boudée, un centre comprimé.

Faire entendre sa voix dans un système institutionnel vicié est chose rude. Les candidats du Centre pour la France se présentaient dans cette élection avec la volonté d’être à l’assemblée nationale des voix et des votes libres pour agir dans l’intérêt général et dans un esprit d’union nationale.

Les résultats du premier tour sont très rudes pour notre courant politique. Les français ont massivement boudé les législatives (le pire niveau d’abstention depuis longtemps), et quand les gens se détournent de la politique ce n’est pas bon signe. Une partie de nos concitoyens ne se retrouvent plus que dans les votes extrêmes et les courants progressistes comme le nôtre ou EELV sont comprimés. Ainsi, ce premier tour était en quelque sorte un troisième tour de la présidentielle et cela renforce le bipartisme à travers le vote utile. Nous n’avons pas réussi à incarner un espoir crédible qui sorte les français de ce « confort inconfortable ».

Je veux remercier les électrices et les électeurs qui m’ont fait confiance et qui croient comme nous que la solution pour redresser le pays passe par un renouveau de la pratique politique et dans un autre programme que ceux des deux grands blocs. Introduction de la proportionnelle, reconnaissance du vote blanc, non cumul des mandats seront des éléments favorables à la guérison de la démocratie.

Votre présence et vos encouragements ont été précieux tout au long de cette campagne et je vous en suis reconnaissant. Je remercie aussi mes amis, qui sans nécessairement partager toutes mes idées m’ont soutenu et encouragé.

Restant cohérent avec ma démarche d’indépendance, de liberté d’expression et de responsabilisation des citoyens,  je ne donne aucune consigne de vote, chacun votera ou pas, en conscience.

Je reste persuadé que notre  alternative de raison qui ne porte ni haine, ni sectarisme, ni désespoir sera un jour synonyme de renouveau et de redressement pour l’avenir de nos enfants et les démocrates – humanistes que nous sommes serons là pour y participer.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Agir local, Court terme - long terme, Démocratie, L'actualité, brèves réactions..., Législatives 2012, Pluralisme, Politique Contemporaine, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *