Des paroles ou des actes.

Un électeur attentif m’informe ce jour d’une bizarrerie électorale concernant le positionnement des candidats. Car à la lecture des professions de foi, 2 candidats affichent le même parti politique. Le CNIP dont j’ai déjà parlé, soutient Stéphanie de Guerines et Jean Michel Pollono. Et cet électeur perspicace est fier de m’apporter la preuve de la confusion politique de ce  pseudo centriste, je le remercie, ce détail nous avait échappé.

Stéphanie de Guerines candidate du MPF, Mouvement pour la France de Philippe de Villiers reçoit le soutien (comme ailleurs en France) du CNIP et du PCD, le parti de Christine Boutin. Sa profession de foi est en cohérence avec les thèses de ces 3 mouvements ; c’est à dire plutôt très à droite, tendance populiste.

Jean Michel Pollono s’affiche aussi CNIP mais il se proclame centriste. C’est comme si à côté de mon logo Modem et Le centre pour la France j’écrivais 8 fois à droite toute, à droite toute, à droite toute avec de Villiers et Marine.

La politique c’est le respect des électeurs. C’est donc être cohérent dans ses paroles et ses actes.

Dans cette histoire qui trompe qui ? Je laisse les électeurs juger en lisant les textes des sites politiques pour constater que le CNIP n’est en rien centriste.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Agir local, L'actualité, brèves réactions..., Législatives 2012, Pratiques politiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *