Pour un nouveau contrat de confiance.

Ma « rébellion » au système politique en place est un signe d’optimisme. Je suis optimiste.

Mais dans cette élection je suis venu vous parler de vous, vous parler de nous, vous parler de notre avenir, je suis venu vous parler d’espoir.

Nous devons avoir l’ambition de faire du Pays de Retz un lieu exemplaire pour la qualité de vie.

Ce sera demain un territoire exemplaire pour l’emploi, l’entrepreneuriat, la justice sociale,  la préservation de notre environnement et de nos espaces de vie. Demain nous vivrons mieux, individuellement et collectivement dans le Pays de Retz. Mais nous devons le décider collectivement.

Pour y arriver, il faudra du courage et des efforts de la part de tous. Le courage est en réalité le plus grand optimisme, l’effort c’est le courage.

Première condition, tourner la page P.Boennec qui a trahi sa famille politique et s’est davantage comporté comme candidat de la droite proche de l’extrême droite que proche du centre. Mais à condition de ne pas non plus tomber dans le piège socialiste.

  • L’un et l’autre ont le même comportement d’obstruction et de sectarisme politique.
  • L’un et l’autre jouent le toujours pour mon camp et le toujours contre l’autre sans penser au pays.
  • L’un et l’autre préfèrent souvent l’intérêt corporatiste à l’intérêt général.
  • L’un et l’autre galopent derrière les extrêmes sans régler les problèmes de la vie.

Il faut à l’assemblée nationale un groupe parlementaire qui soit un proposant pour le pays et un opposant constructif au gouvernement en place. C’est tout le sens de mon engagement depuis des années, par conviction et sans opportunisme personnel.

Localement, un décideur doit regarder les dossiers dans l’ensemble en se référant à un cap, un programme.

Vous connaissez mon cap, faire de notre pays de Retz un lieu de qualité de vie exemplaire.

Vous connaissez mon programme, il est ici.

Mais au fil de cette campagne de terrain, une proposition s’affirme comme encore plus vraie. A votre écoute, à la rencontre des diverses associations, collectifs locaux, j’ai découvert des gens impliqués et compétents qui bien souvent proposaient les bonnes solutions.

Ma vie professionnelle m’a convaincu de deux choses :

  •  On construit des choses durables en s’ouvrant aux autres et en collaborant.
  •  Il est absolument nécessaire d’impliquer et d’écouter vraiment les personnes qui vivent une situation pour trouver les solutions aux problèmes. Ce sont eux qui ont bien souvent la clef du problème.

Agir collectivement, se dire la vérité, partir de la vérité de nos vies ordinaires, partir de la proximité pour remonter les propositions et décider, cela a si rarement été fait.

Je propose donc d’ouvrir des espaces d’implication, des cercles citoyens ou chacun pourra donner son analyse et ses propositions. Nous nous écouterons, nous débattrons, nous délibèrerons et nous chercherons ensemble les meilleures solutions pour mieux vivre ensemble.

Ces  solutions et ces actions nationales ou locales, je les défendrai pour vous. Mo

La préservation de notre environnement de vie, la création d’emplois locaux dans des filières d’avenir, la réconciliation de l’esprit d’entreprise et la justice sociale, la mutualisation, le travail en réseau…Ces idées doivent fédérer également les actions des communautés de communes. J’en serai le coordinateur.

Demain, je pourrai faire vivre cette démocratie si vous prenez part à l’enjeu.

C’est vous qui avez le pouvoir de faire autrement. C’est vous qui avez le pouvoir de changer le logiciel politique.

A qui allez vous confier la responsabilité de vous représenter ? A qui faites-vous confiance pour l’avenir ?

Si vous décidez de sortir de ce « confort politique inconfortable », alors nous pourrons ensemble construire le mieux vivre ensemble dans le Pays de Retz qui nous rendra tous très fier d’en être les acteurs et les habitants.

Je vous remercie de m’apporter votre soutien pour nouer ce nouveau contrat de confiance.

Philippe FINTONI

Comme l’exige la loi, ce blog sera en veille de ce soir minuit jusqu’aux résultats du premier tour de scrutin dimanche soir.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Agir local, Humanisme, L'actualité, brèves réactions..., Législatives 2012, Penser global, Pluralisme, Politique Contemporaine, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *