Les mots ont un sens, les actes aussi.

troisieme-voieLe quotidien Ouest France présente chaque jour les nouveaux visages de la région, ma voisine de TGV le lisait hier soir et j’ai vu la photo d’Olivier Deschanel (notre ancien président départemental du Mouvement Démocrate ) fraichement élu sur la liste UMP sous l’étiquette Alliance Centriste.

« Ouest France du 25 mars 2010. Olivier Deschanel, la fidélité au centre. Sur la liste il était n°9, »au foot, c’est avant centre » sourit Olivier Deschanel (Alliance Centriste, Loire Atlantique) 50 ans, adjoint à la culture de Carquefou, attaché territorial chargé de la communication à la mairie d’Ancenis, il a toujours défendu l’idée d’un centre indépendant. C’est pourquoi il n’a pas suivi à l’UMP son ancien député-maire Edouard Landrain, aujourd’hui disparu. Président de l’UDF44, puis du Modem de Loire Atlantique, il a rejoint l’Alliance Centriste de Jean Arthuis quand François Bayrou a évoqué de possible alliances avec le PS. »

A la lecture des quelques lignes, j’ai souri, puis ri en me disant que c’était quand même énorme et minable. Et je ne peux que réagir pour éclairer les lecteurs et également Olivier Deschanel à qui j’adresse ce post.

Car, Olivier, en quelques phrases, que de contre-vérité et d’erreur ; les mots ont un sens, les actes également et dans le cas présent, cela ne colle pas.

T’ayant fréquenté lors des diverses réunions du Modem, je ne retrouve pas en toi l’avant centre auquel tu fais référence. J’ai rarement vu un avant centre marqué contre son camp, c’est ton cas. En tant qu’ancien président du Modem44, tu aurais pu faire un parallèle avec le poste de meneur de jeu mais là aussi, pendant ces deux années, ta stratégie fut basée sur l’attentisme, l’immobilisme teinté de mollesse et de fadeur. Un centre neutre, transparent…

Quand tu justifies ton départ sur la liste UMP (3 mois avant l’élection) par une volonté d’indépendance du centre que François Bayrou remet peut-être en cause en regardant du côté du PS, cela ne tient pas et c’est faux. Comment vouloir l’indépendance et choisir de s’abriter sous l’aile de l’UMP ? Voici pour ton information, la définition du mot indépendance issue du Larousse :  » Situation d’une personne, d’une collectivité qui n’est pas soumise à une autre autorité. » En revanche, nous avons réalisé ce que tu n’as pas eu le courage de faire, une liste indépendante de l’UMP et du PS et qui revendiquait son indépendance au second tour, tu aurais pu participer à ce collectif,  dommage, tu as préféré ta place éligible ; c’est légitime mais au moins faut-il  assumer ses actes et ne pas chercher de faux prétextes ou un bouc émissaire. C’est un peu comme au football, les joueurs privilégient le mercato, la période des transferts, la valeur du gain avant la fidélité à un club, à une équipe, un groupe. Sache que dans ton transfert, (vu le surnom dont t’affublent depuis longtemps tes nouveaux amis, pose leur la question), l’UMP n’y a vu d’intéressant que le nom de ton maillot, ton titre.

Mais enfin, tu as ce que tu voulais en faisant de la politique à l’ancienne,  tant mieux pour toi, tu auras quand même noté que la majorité des français n’en veut plus de ces méthodes politiques. L’avenir s’ouvre à nous, nous qui restons cohérents dans nos paroles et nos actes.

Toujours sur le sens des mots, voici une autre définition, car souvent je m’interroge, que répondent ou répondraient les gens comme toi, si leurs enfants posaient cette question : dit papa, c’est quoi trahir ?

Trahison, v.t. (lat. tradere, livrer). abandonner en manquant de fidélité : trahir un ami, la confiance de quelqu’un. Trahir les intérêts de quelqu’un, lui nuire.

Philippe FINTONI

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans L'actualité, brèves réactions..., Modem, Pratiques politiques, Régionales 2010, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Les mots ont un sens, les actes aussi.

  1. fraux dit :

    Merci de prendre le temps de d’écrire, de dire haut et fort les agissements minables de personnes qui vont « à la soupe », à la recherche d’un mandat trahissant le peu de valeurs qu’ils avaient peut-être eu.

    Nous avons perdu, certes, cette bataille mais nous restons unis, prêts à combattre à nouveau sans honte, en respectant nos valeurs et en pouvant nous regarder dans une glace contrairement à d’autres qui ont préféré un petite place sûre auprès de l’UMP pour 4 ans.
    Ils s’intègreront parfaitement dans la société souhaitée par Sarko , celle de l’individualisme pur.

    Valérie

  2. Fauxderche! dit :

    Il y a des jours où on a envie de dire MERCI Mr Fintoni! il faut oser appeler un chat un chat!
    maintenant monsieur Dechanelle va pouvoir se rendormir sur son nouveau fauteuil, comme quand il était chef du mouvement du 44…pas une idée en 5 ans, pas une action, du mou quoi…quelle recrue!! mais ça conviendra aux « copains » de la droite, il ne fait pas de bruit, insipide, inodore et sans l’ombre d’une idée, autre que sa « carrière ». A Carquefou on dit qu’elle est bien finie sa « carrière ». plus que 4 ans et exit!
    au fait quelqu’un a gardé la déclaration qu’il a rédigée, quand il y avait eu des transfuges de l’UDF, il y a quelques années?
    ça vaut de l’or de relire ça aujourd’hui. je recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *