Triple A et élus triple C.

La dégradation de la note économique de la France de AAA à AA+ n’est malheureusement pas une surprise, c’est le moment de constater l’échec des politiques successives.

Certains manifestent contre les agences de notation. Ils feraient mieux de réclamer une agence de notation indépendante européenne. Car il est bien inutile de s’opposer au thermomètre quand on a de la fièvre.

Mon blog est enregistré et noté tous les mois par Ebuzzing. J’ai gagné prés de 400 places en 1 an (merci à vous) et donc j’en suis fier, parce que c’est normalement le reflet qualitatif de mon activité de blogueur. Mais si je baisse, dois-je m’insurger contre un système de calcul totalement inique, crier à la manipulation d’un groupe social média à la solde des blogueurs de gauche (qui sont largement représentés dans le haut du classement) ? Si la note de mon blog baisse, je n’ai qu’à m’en prendre à moi, c’est à dire à la qualité et à la régularité de mon travail.

De la responsabilité des gouvernements laxistes.

Et donc, ne nous trompons pas de cible. Au lieu de taper sur les agences, regardons qui à monter le niveau de la dette à plus de 1700 milliards € ces 15 dernières années, nous sommes rattrapés par le laxisme budgétaires des gouvernements successifs.

Nous n’avons plus notre triple A mais nous avons toujours quelques politiciens triple C.C comme calamiteux, consternants, corrompus, catastrophiques, courtisans, caricaturaux, comploteurs, conditionnés…

Un homme est sorti depuis plusieurs années du conditionnement intellectuel ambiant pour alerter en particulier sur le risque de la dette. Voici la conclusion de son intervention d’hier soir.

Maintenant, il est au moins deux certitudes : il faut changer de pratique, remettre les choses à l’endroit, en particulier remettre la production, le « produire en France » au coeur de toute la volonté de notre pays. Il faut bannir les promesses absurdes, insoutenables, qui prétendaient annoncer aux Français qu’il suffirait de changer les gouvernants pour voir de nouveau la baguette magique des dépenses se remettre à fonctionner à profusion.

Dans ces difficultés, les Français ont une chance, c’est d’être devant l’échéance qui leur permettra d’exiger de leurs futurs dirigeants qu’ils suivent enfin le chemin du redressement de notre pays. » François Bayrou

Gouverner c'est prévoir - François Bayrou

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Court terme - long terme, Economie, Finances, L'actualité, brèves réactions..., Modem, Présidentielle 2012, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Triple A et élus triple C.

  1. fultrix dit :

    « Et donc, ne nous trompons pas de cible. Au lieu de taper sur les agences, regardons qui à monter le niveau de la dette à plus de 1700 milliards € ces 15 dernières années, nous sommes rattrapés par le laxisme budgétaires des gouvernements successifs. »

    Effectivement, ne nous trompons pas de cible !
    Indépendamment de ce que l’on pense de certaines dépenses, le problème tiens plus tôt du manque de recettes fiscales (bouclier, suppression de tranches, disparition de la taxe professionnelle etc …).
    Je vous recommande la lecture du numéro de janvier du magasine « alternative économique », vous aurez tous les détails.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *