Transparence de l’eau, transparence de l’information.

crowdsourcing_eau-en-franceAprès le coût des déchets ménagers traité dans mon précédent billet, l’autre dossier concédé par la commune à Véolia est la gestion de l’eau. Quel est le juste prix de l’eau et du service apportés ? Traitements, potabilisation, acheminement, investissements et autres taxes utiles ou plus floues, nos factures sont à la fois détaillées et peu transparentes.

Crowdsourcing d’ampleur.

60 millions de consommateurs, la Fondation France Libertés et le site d’informations OWNI, lancent l’opération transparence pour le prix de l’eau. C’est une collecte des données réelles à grande échelle pour comparer les résultats des communes et régions avec les informations officielles. Les résultats de ce crowdsourcing seront présentés au Forum mondial de l’eau de Marseille en mars 2012.

Une fois muni de votre facture d’eau, suivez le guide pour enregistrer vos données.

Transparence de l’information.

La validité des contributions est garantie par le système de vérification collaborative, l’intelligence collective étant un élément central d’internet. Ces pratiques sont également le moyen d’obtenir l’accès direct aux données administratives des collectivités, par exemple les contrats de concession ou de régie de l’eau obtenus par Véolia. La vigilance des citoyens est un point crucial pour obliger nos élus à servir l’intérêt général. L’Open Data, le libre accès aux données publiques, à nos données est donc un enjeux démocratique contemporain.

Nous avons le droit et réclamons le droit à l’information brute, réelle, pas l’information parcellaire, formaté, prémachée. Cette exigence de transparence est souvent décriée avec 3 arguments fallacieux.

  1. La transparence de l’information serait la fin de la vie privée. En quoi connaitre les détails d’un contrat entre ma commune et une société  peut interférer dans la vie privée de mes voisins ?…
  2. La transparence de l’information serait source de confusion dans des débats déjà complexes. Justement, la complexité des sujets nécessite le maximum d’information car parmi tous les citoyens, parmi tous les internautes, il y a toujours un spécialiste du sujet pour éplucher le dossier, trouver le caillou qui dérange et informer les autres. C’est la vigilance collective.
  3. La transparence de l’information serait préjudiciable à la conduite des affaires publiques qui réclament du « secret ». Serions nous tous trop sots pour pour ne pas comprendre les enjeux du moment ? Bien trop d’affaires et de scandales portent à croire que l’intelligence collective des citoyens engagés est plus apte que les fameux « experts et décideurs » immuables.

La démarche Open Data est la possibilité pour chacun de suivre dans le détails des faits le travail des administrations, des élus et, en fonction des expertises de chacun des internautes, d’engager des soutiens, des débats ou des combats.

Internet est aussi dans notre démocratie contemporaine, la vigilance critique des citoyens engagés.

Philippe FINTONI

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Agir local, Démocratie, Economie, Politique Contemporaine, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Transparence de l’eau, transparence de l’information.

  1. Fultrix dit :

    Bonsoir,

    Merci pour le lien « leprixdeleau ».
    Je vais essayer de me renseigner sur la transmission des info’ par ma collectivité qui gère en régie directe … mais nous a mis une taxe de 1% au nom de la loi « oudin-Santini » pour la coopération « nord-Sud »…

    Fultrix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *