Aéroport, s’opposer et proposer.

aeroport-non –  Le Mouvement Démocrate s’associe à l’ensemble des organisations qui lancent un appel à une mobilisation le lundi 18 octobre 2010, jour du vote sur les délibérations relatives au financement de l’aéroport de Notre Dame Des Landes. En effet, un débat doit avoir lieu dans les différentes assemblées des  collectivités parties prenantes du projet : Nantes Métropole, Conseil Général 44 et Conseil Régional Pays de la Loire.

Le RDV fixé par la coordination est prévu à 9h00 devant le Conseil général puis répartition à Nantes Métropole et au Conseil Général

  • à 11H30 devant le Conseil général, conférence de presse des élu(e)s du CéDPA.
  • Pique nique d’anniversaire (2 ans) de l’opération Citoyens Vigilants devant le Conseil général
  • 14H00 : Répartition au Conseil Régional et éventuellement à Nantes Métropole si le vote n’a pas eu lieu le matin

Nous remercions d’avance tous ceux et celles qui pourront à un moment de la journée se joindre à cette mobilisation pour démontrer que les citoyens ne se résignent pas face à un projet dont la pertinence reste toujours à démontrer.

– Dans le même temps de l’opposition à ce transfert d’aéroport, nous proposons toujours d’optimiser la structure actuelle de Nantes Atlantique à travers le projet du consultant transport ESG Infra.

Le responsable de ce groupe de support à l’économie a envoyé une lettre ouverte à Yannick Jadot député d’Europe Ecologie, en voici un extrait :

Les LGV auxquelles s’oppose bien volontiers Europe Ecologie ne sont certes pas exemptes de critiques sur le plan économique ou environnemental, loin de là, mais dans la pratique, elles sont un moindre mal au regard de l’aérien ou de la voiture individuelle. Leur développement, comme celui de tout mode de transport en commun, doit s’accompagner d’un profond changement de nos habitudes et demande certes des efforts individuels.
Il est bien regrettable qu’Europe Ecologie, tout en clamant très fort un « NON à Notre Dame des Landes », fasse barrage aux LGV alors que, pour en avoir étudié l’impact, cette solution appliquée sur Nantes, laminerait le trafic aérien et enterrerait sans grande difficulté le projet auquel votre parti se dit opposé !
En maintenant sa position d’opposant chronique à ce mode de transport performant tout à fait capable de contrer un projet inutile, Europe Ecologie devrait se demander s’il ne facilite pas ainsi largement la tâche aux intérêts sectoriels et élus politiques porteurs du projet pour un nouvel aéroport à Notre Dame des Landes.

En politique, il convient d’agir avec cohérence et en ce qui concerne la protection de notre environnement de vie, de promouvoir une politique écologique basée sur des solutions positives au lieu d’une écologie de punitions et de contraintes.

Philippe FINTONI

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Agir local, écologie, Environnement, L'actualité, brèves réactions..., Pratiques politiques, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *