Dans le cercle de la raison, il n’y a que Bayrou !

Le quotidien Ouest France propose un test pour se situer sur l’échiquier politique, c’est la boussole. Un titre justement trouvé tant il est difficile de trouver de la cohérence dans les propos et les actes de la plupart des candidats et donc de choisir par engagement et non par défaut.

Un bon outils d’aide à la décision.

Un bon outils d’aide à la décision dans une campagne qui parle peu des vrais sujets, une campagne qui se focalise en diversion sur des thèmes annexes avec son cortège de promesses. Michel Urvoy le dit très bien dans un  billet,

Dans ces conditions, de trois choses l’une : ou les promesses ne seront pas tenues, ou la dette va continuer d’augmenter, ou les impôts vont s’alourdir. A moins que ça ne soit les trois !

Donc, à la fin du test vous trouvez une carte qui vous positionne comme les candidats à la présidentielle selon deux axes : « économiquement de gauche ou de droite – c’est-à-dire plus ou moins d’intervention de l’Etat ou de libéralisme pour simplifier – et « conservateur ou progressiste » quant aux sujets de société.

La carte de la présidentielle par la boussole Ouest France

Le cercle de la raison.

Les auteurs de cette infographie ont également appliqué un cercle à votre réponse. Dans le cercle de ma position il n’y a que François Bayrou (ouf je suis cohérent 😉 ).

Visuellement imparable, ce cercle de la raison  démontre qu’il n’y a que François Bayrou ayant un projet équilibré,  tous les autres candidats sont en marges, ils sont dans les extrêmes. Ceci explique qu’il est le seul à s’ancrer dans un discours de vérité et à proposer un projet d’espoir réaliste quand les autres tourbillonnent de promesses et de dépenses nouvelles en oubliant la dette abyssale.

Dans le cercle de la raison, il n’y a que Bayrou, les enquêtes qualitatives montrent qu’il est le plus populaire et les autres pensent aussi du bien de lui,

 

http://www.dailymotion.com/video/xpp1r1

Vous êtes libre de décider si vous choisissez la raison pour l’avenir ou les émotions démagogiques du moment.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Démocratie, Modem, Pluralisme, Politique Contemporaine, Pratiques politiques, Présidentielle 2012, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *