Succédané de pluralisme.

Infographie élus région Pays de la Loire

Infographie élus région Pays de la Loire

J’ai reçu dans ma boite à lettre les magazines d’informations des collectivités locales, celui de ma commune, celui de la communauté de communes, celui de département et celui de la région. Il y a de quoi lire. Mon propos d’aujourd’hui n’est le « mille feuille » administratif mais les pages « libre expression » du magazine des Pays de la Loire, l’esprit grand ouvert, pages ou je découvre 8 groupes d’élus !? Il est vrai que les petits partis sont à la mode, bon d’accord, surtout ceux dont l’objectif est d’accroitre le financement d’un plus gros.

Je reviens à la région et à ma surprise car 8 groupes alors qu’il n’y avait que 2 listes au second tour, c’est étonnant. Côté majorité régionale, le parti communiste, le Parti Socialiste, Europe Ecologie et Ecologie Solidarité. Côté opposition régionale, l’Union pour un Mouvement Populaire, le Mouvement pour la France, le Nouveau Centre et l’Alliance Centriste. Le Front National et le Mouvement Démocrate qui sont restés indépendant de l’UMP et du PS n’ont pas d’élus.

Pluralisme ou bi-partisme ?

Commençons par l’opposition qui annonce «  Les 4 groupes politiques, qui forment l’intergroupe AGIR VRAIMENT (UMP – MPF – Alliance centriste – Nouveau Centre) que j’ai l’honneur de présider, s’exprimeront dans cette rubrique en proposant alternativement : Soit quatre textes (un pour chacun des groupes), comme c’est le cas pour ce numéro, soit un texte rédigé en commun, en fonction de l’actualité. »

Je trouve ça bien l’expression des différentes tendances dans ce magazine parce que c’est la réalité des choses, des valeurs et des pensées diverses mais alors,  pourquoi ne pas aller plus loin ? Et je pense ici à nos amis « centristes de droites » qui pensent peser, influer, infléchir les choix et la politique UMP vers plus de social par exemple et qui ne sont en fait que des alibis et des apports de voies pour le « grand frère hégémonique ». Il faut ouvrir les yeux, enfin pour ceux qui ont de véritable conviction et qui ne sont pas seulement « aller à la soupe », et avoir le courage de ses différences. Car l’Alliance Centriste (même colorée en orange sur l’infographie) reste sous cette forme un courant de l’UMP.

Côté majorité, le PS en force pouvait compter bien avant le premier tour sur le ralliement des communistes et des écologistes d’Europe Ecologie et de Solidarité Ecologie. L’un des sujets d’actualités reste le projet d’aéroport à Notre Dames des Landes, j’ai ici traité du reniement sur ce dossier d’Europe Ecologie entre les deux tours.

Comment rester crédible et différent du PS en passant d’opposant total au projet à opposant aux routes desservant l’aéroport ? Et bien à travers des textes dont le titre est bien loin du fond. L’expression libre de ce parti est édifiante ; voici le titre :  » Contre un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes, tournés vers l’avenir !  » Prometteur. Voici maintenant le fond : » Lors de la commission permanente du 17 mai, les élus Europe Écologie ont voté contre une subvention au syndicat mixte Notre-Dame-des-Landes. En refusant l’étude de solutions alternatives au projet de nouvel aéroport, le syndicat mixte ne répond pas à sa vocation d’études préalables au projet. Le renouvellement de son bureau en a exclu les élus opposants, faisant ainsi du syndicat mixte un outil de promotion du projet. Être opposé à ce projet ne signifie pas être contre l’avion ou la filière aéronautique.][Mais dans un contexte de crise économique et écologique sans précédent, nous devons en priorité aider au développement d’activités industrielles d’avenir, non dépendantes de ressources limitées. La filière éolienne est de celleslà. Sa production a des points communs avec l’aéronautique : turbines et matériaux composites. En outre, aujourd’hui, les salariés des chantiers navals sont en capacité de construire les fondations et les mâts des éoliennes et les navires porte-éoliennes pour le offshore.][Durant ce mandat régional, les élus Europe Écologie soutiendront cette conversion écologique et sociale de l’industrie, créatrice d’emplois durables et locaux.]

L’analyse sur le syndicat mixte est réelle, les propositions de reconversion économiques, nous les partageons mais ce bel exercice d’écriture est bien loin du titre agressif et cela doit faire drôlement peur au PS. Tellement peur que l’accord de financement de l’aéroport, signé en secret hier, est une réalité. Europe Ecologie s’est fait rouler dans la farine, un jeux de dupe effectivement.

Donc logiquement, point d’élu hors d’une alliance, d’une allégeance à l’UMPS. Le bipartisme est conforté mais le pluralisme bien vivant attend une loi électorale juste que nous défendons, peut-être que les perdants du jeux de dupes nous rejoindrons dans ce combat d’indépendance ?

A suivre,

Philippe Fintoni

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Démocratie, Modem, Pluralisme, Pratiques politiques, Régionales 2010, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Succédané de pluralisme.

  1. Merci pour l’information de la DSP tant décriée par les collectivités qui ne reçoivent pas les fonds équivalents de l’Etat.

  2. Mamouchka dit :

    Signer en toute discrétion, des « grands travaux » qui vont peut-être subir la « dure loi » de la réforme des collectivités territoriales qui ne pourront plus aussi facilement co-financer des projets, si j’en crois l’analyse faite par la publication du Conseil Général de Loire-Atlantique, que je me suis procurée …
    Je note que ce projet d’aéroport est porté pas une DSP, encore une !

    Mamouchka.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *