Borloo candidat par vengeance ?

On n’en finit plus de lire les articles sur les atermoiements du possible candidat à la présidentielle, Jean Louis Borloo. Et pour ceux qui veulent approfondir le sujet, ici le dossier de Marianne2 qui doute de la volonté de l’intéressé. Pour moi, là n’est pas la question, ira ou n’ira pas ?

La question fondamentale est, pourquoi décide-t-il d’être candidat à la présidence de la République ? Et en filigrane, pourquoi faire ?

Je pense que sa candidature a comme moteur l’envie de se venger de Sarkozy !

Le président de la République préféra à l’automne dernier reconduire Fillon au poste de premier ministre après une lutte interne dans la majorité. C’est ce moment déclencheur de la période « Borloo deuxième droite ». Je le disais dans un précédent billet, écririons nous sur ce sujet de candidature si Nicolas Sarkozy avait donné Matignon à Borloo, tout le monde connait la réponse, c’est non ; et Jean Louis Borloo serait en train de vanter les mérites de la majorité pendant que Fillon, peut-être, serait un candidat potentiel…

Bref, qui peut croire que la vérité sur le système Sarkozy-UMP s’est lumineusement imposée à l’esprit de Jean Louis Borloo au moment ou Fillon conservait son poste ?

En fait, rancœur et vengeance animent celui qui a soutenu Sarkozy pendant la campagne de 2007, qui s’est donné sans compter pendant 4 ans en ministère et qui s’estime lésé. Un peu comme sa porte parole Rama Yade. Ils partent ainsi en croisade contre leur ancien leader et mentor.

En apparence Jean Louis Borloo est dans le même cheminement que François Bayrou mais avec 4-5 ans de retard. Il crée l’ARES 4 ans après le Modem, il est en train de faire son « Abus de pouvoir » à travers ses interviews et cette possible candidature, mais c’est 3 ans trop tard. Il nous promet son livre programme pour l’automne, d’ici à ce que le titre soit « Produire et Instruire », il n’y a pas loin.

François Bayrou est celui dont le parcours d’indépendance et le projet sont les plus aboutis. Jean Louis Borloo est celui qui à une meilleure côte de popularité que François Bayrou, est-ce suffisant ? Yannick Noah, Mimie Mathy écrasent tout le monde.

Ainsi, les deux hommes sont proches et pourraient s’allier. L’un doit effectivement rejoindre celui qui a la plus grande cohérence d’actes et d’idées pour incarner un centre capable de rassembler un majorité nouvelle.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans L'actualité, brèves réactions..., Modem, Pratiques politiques, Présidentielle 2012, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *