Mc Do, Coca et croissance économique.

americanisation-et-croissanceJe viens de trouver une note économique étonnante, elle est diffusée par Patrick Artus de Natixis et s’ intitule « américanisation et croissance ». L’analyse démontre la relation entre la consommation de Coca Cola, le nombre de fast food dans un pays et son dynamisme économique. Ou plutôt son moindre dynamisme.

Car plus les habitants d’un pays boivent de Coca Cola, plus il y a  de Mac Donald’s implantés dans le pays, plus le cinéma américain fait d’entrées et moins la croissance économique est forte. Se transformer en américain très basique limite donc la croissance. José Bové devrait arrêter de détruire le Mac Do, c’est bon pour la décroissance.

Donc, peut-on en conclure que la « bouf » et la culture US ramollissent le cerveau et le reste ? La note américanisation et croissance est ici.

Une autre analyse concernant les États-Unis devrait se vérifier en fin d’année. Le site de prospective économique Europe 2020, annonce dans sa dernière note de septembre que ce pays , moteur économique mondial historique et épicentre de la « crise systémique globale » actuelle, rentre dans une phase d’austérité massive qui va de nouveau provoquer « la très grande panne du système économique et financier mondial ».

Quelques chiffres que je ne sais comment qualifier :

  • 70% de la croissance US dépendait de la consommation des ménages, maintenant insolvables,
  • 4000 milliards$ d’endettement supplémentaire entre 2007 et 2009
  • un ratio dette publique/PNB officiel de 83 %, un ratio officieux proche de celui de la Grèce !
  • chute de l’utilisation des cartes bancaires par les ménages, passant de 87 % d’utilisateurs en 2007 à 56 % en 2009…

Mangeons sainement, lisons, regardons du cinéma de qualité, échangeons pour construire le monde d’après…

Philippe FINTONI

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Conseils de lectures, Economie, L'actualité, brèves réactions..., avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Mc Do, Coca et croissance économique.

  1. Mamouchka dit :

    Moi qui adore lire les liens, pas de chance avec « américanisation et croissance » … Un problème de « friture », trop riche en graisse saturée, je suppose ?!

    Quant aux chiffres, j’y vois un pays qui a cru que :
    – « avoir » c’est « être » …
    – que la consommation, génératrice de croissance est une évidence oubliée par nos « élites » qui cassent la classe moyenne, grande consommatrice (aisée pour le superflus, copiant les « tics » des classes supérieures auxquelles elle souhaite accéder, elle-même ou ses enfants…)
    – Que la délocalisation, générant des dividendes supplémentaires frisant l’indécence eu égard à la misère induite, détruit la classe « consommatrice » et créé un système qui se détruit lui-même avec ses exigences de rendement déconnectées des réalités industrielles.
    – que les fonds de pensions, l’égoïsme, l’individualisme exacerbé casse la structure sociale, le lien social.

    « Fontem pensionis delenda est »

    Mamouchka.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *