C’est la saison des budgets communaux et cette année comme dans de nombreuses communes (c’est l’ argument simpliste,  facile : regardez, les autres aussi…) les taux d’impositions décidés par la municipalité vont croitre.

L’association « Ouverture démocrate pour les Brévinois » dont je suis l’actuel président demandait un débat public et face au mutisme de la mairie, une pétition fut lancée.

Jeudi 26 mars, se tenait le conseil municipal avec à l’ordre du jour le vote du budget primitif 2009. Pas de surprise dans dans le résultat mais quelques réflexions sur cette « mauvaise pièce de théatre politique » (dixit un élu) jouée avec des nombreux absents :

–  dans la majorité large et diverses (des personnalités et des caractères), pas une réserve avancée. Toute la nouvelle équipe endosse maintenant l’héritage des gestions précédentes.

– Une opposition (PS) peu pugnace et accrocheuse malgré quelques bonnes questions mais sans forces ; et d’autres interventions tenant plus du ressentis que des faits, chiffres et de la comptabilité !!!

Et puis la petite surprise (quand même !) lors du vote des taux, l’opposition s’est abstenue, pourquoi, alors qu’elle a voté contre les budgets ?

Hésitations, erreur, l’opposition n’aurait elle pas d’avis sur ce point ?

Quelle interprétation donner en politique au choix de l’abstention ?

A suivre,

Philippe FINTONI

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans A St Brévin, Pratiques politiques, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *