Ne perdons pas de vue les priorités.

Malgré les mots « réforme », « changement » utilisés à toutes les sauces, l’UMP derrière N. Sarkozy et le PS derrière F. Hollande n’ont qu’une envie, que le statu quo et le partage en deux de la vie politique perdure.
Or la situation extrêmement critique du pays nous oblige à sortir de ce cadre, à sortir des habitudes et des pratiques.

Les français lucides sur les limites du bipartisme.

Dans une enquête publiée mercredi dans le Figaro, les français répondent que sur les sujets suivants, ni F Hollande ni N Sarkozy ne sont à même de :

* Baisser durablement le chômage,
* Faire sortir la France de la crise,
* Réduire la dette de la France,
* Réformer la France,
* Rassembler les français

Or, c’est bien sur ces enjeux que repose depuis plusieurs années le projet de François Bayrou. L’emploi et la réussite économique passent par la reconquête de notre production en France.
C’est en sortant de l’affrontement droite-gauche que nous trouverons les réformes justes et équitables pour tous.
C’est en constituant une nouvelle majorité centrale que nous rassemblerons les français.

Un pays uni, rien ne lui résiste.

François Bayrou au studio Web du salon des entrepreneurs

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Economie, Finances, Modem, Présidentielle 2012. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *