Livret A et logement social, l’Empire contre-attaque encore.

l'empire...Dans ce nouvel épisode autour de l’attraction fantastique du livret A, l’Empire bancaire reprend son assaut contre la caisse des dépôts et consignation (CDC), l’enjeu visible : 250 milliards € d’épargne. A ce niveau on peut rapidement basculer du côté obscur ! Mais avant de détailler la bataille en cours, retour sur l’épisode de 2008.

Avant cette date, la Poste, la Caisse d’Epargne et le Crédit Mutuel pouvaient seuls proposer aux français le livret A dont les encours gérés par la CDC servaient en partie à financer le logement social. Été 2007, crise de subprimes, les grands organismes financiers viennent de subir des pertes interstellaires à cause de l’explosion de leur arme favorite du moment, la titrisation des crédits hypothécaires. Il faut reconstruire la planète finance et les réserves de la CDC sont en parties utilisées ; toutes les banques commerciales reçoivent l’autorisation de proposer ce livret et de gérer une partie de l’épargne collecté, soit 35 %, plusieurs dizaines de milliards, une aubaine. L’Empire, encore une fois aidé par la République.

En cette fin d’année 2010, l’Empire contre attaque encore pour assouplir la centralisation de cette épargne par la CDC avec un partage à 50/50. Qu’est ce qui se cache derrière cet enjeu ? C’est Bale III et les futures contraintes de liquidités imposées aux banques avec les nouveaux ratios de garanties de fonds propres dans les bilans.

La guerre du livret A n’est qu’une bataille, la véritable guerre c’est la liquidité, le cash. Comme dans chaque guerre, il y a des dommages collatéraux, une baisse des encours de la CDC et nous pouvons craindre pour le financement des logements sociaux. Augustin de Romanet, directeur général de la Caisse des dépôts et consignations, nouveau Jedhi, s’élève contre les banques et défend son institution pour l’intérêt général, on ne peut que le soutenir.

Très actif, l’Empire semble aussi contre-attaquer à Cancun, le développement durable n’a pas ses faveurs et sur le net, Wikileaks fait les frais de trop de transparence dans l’information. Lisez le livre recommandé dans le bandeau, car pour la neutralité du net, la bataille ne fait que commencer…

3 exemples d’actualités révélateurs des tensions et des enjeux, alors qu’il faut s’engager davantage dans le développement durable, dans la construction de logement sociaux, dans la transparence des informations, le système de l’empire engage la régression, il faut donc s’opposer au système (cf. la conclusion de mon précédent billet).

Philippe FINTONI

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans écologie, Finances, L'actualité, brèves réactions..., Penser global, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Livret A et logement social, l’Empire contre-attaque encore.

  1. Mamouchka dit :

    Pour abonder dans votre sens, je vous propose ce lien :
    http://www.friedland.ccip.fr/2689_financement-des-pme-separer-le-bon-grain-du-livret-a/

    Selon moi, l’aide aux PME par le livret A détenus par le secteur bancaire est un « détournement de fonds ». les banques ont pour métier de financer les entreprises et les particuliers. Le Livret A s’est toujours occupé du logement social, secteur délaissé.
    Enfin, la détention de ces fonds est un moyen pour les banques d’avoir de l’argent à pas cher (dépôt faiblement rémunéré par les organismes HLM qui empruntent).
    Notez qui est particulièrement contre la recentralisation des fonds auprès de la CDC :
    http://www.cbanque.com/actu/20718/livret-a-francois-perol-favorable-au-taux-de-centralisation-le-plus-bas-possible

    Mamouchka.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *